Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

MangoËro

27/01/2016 | MangoËro

l'inattendu

il faut s'attendre à l’inattendu

"J’attaquerai, dans ces pages, les ennemis des forêts et des déserts ; je démontrerai que le monde, avec le perfectionnement de l’appareil policier, des fiches, du journalisme, de la radiotéléphonie, des douanes, rend irréparable toute erreur de la justice, qu’il est un enfer sans issue pour les persécutés.
Jusqu’à présent je n’ai rien pu écrire, sinon cette feuille, qu’hier encore je ne prévoyais pas.
Que d’occupations dans une île déserte !
Que la dureté du bois est implacable !
Combien plus vaste l’espace que le vol de l’oiseau !"
 
Adolfo Byoy Casares - « L'INVENTION DE MOREL », 100 pages environ, 1940

 

13:18 Publié dans ALERTE VIOLETTE | Lien permanent